Gaming Hall Of Fame

Lost Judgment (PS5)

Alerte au coup de cœur : Lost Judgment est génial !

J’ai eu du mal à terminer Judgment, premier opus du spin-off de la célèbre série de jeu Yakuza. L’histoire avait beau être intrigante, certaines phases de gameplay longues, répétitives et bien souvent peu utiles m’ont poussé à faire une longue pause. C’est suite à l’annonce de Lost Judgment, suite de l’histoire, que je me suis décidé à terminer le premier jeu. J’ai globalement passé un très bon moment. Des personnages très attachants, un mystère réussi et intrigant, des prises de risque avec le gameplay d’investigation et une plus grande emphase sur la technologie démarquent ce jeu de la série Yakuza. La base était très solide, mais il y avait une grosse marge de progression, notamment sur la gestion de ces phases de gameplay et sur la gestion du contenu annexe parfois peu amusant malgré sa densité.

Alors, que vaut ce Lost Judgment ?

Histoire : la meilleure histoire de RGG Studio, mais peut encore mieux faire

Une nouvelle fois, l’histoire de Lost Judgment bénéficie de ses personnages attachants. Yagami, Kaito, Sugiura, Higashi, Saori, toute l’équipe est de retour. Même Tsukumo est là, désormais dans un rôle principal. Les nouveaux personnages sont également très réussis, notamment le personnage que je considère comme étant le véritable méchant, qui est selon moi le meilleur antagoniste créé par RGG Studio. J’ai également adoré le fait que l’histoire n’hésite pas à dénoncer le caractère éminemment politique de la « justice ». C’est également la première histoire de jeu vidéo que je vois prendre le harcèlement scolaire autant au sérieux. Tant d’actes odieux impunis, dans l’indifférence la plus totale de la justice. Où placer la limite de la punition quand des gens en meurent et que la justice ne fait pas son travail ? Les questions posées par l’histoire sont profondes et intéressantes.

Pas lui

La structure de l’histoire est excellente jusqu’au chapitre 10/13, où les vieux démons du premier jeu viennent impacter la narration. La nécessité de rappeler le contexte et les motivations de chaque personnage à chaque interaction importante vient alourdir les dialogues déjà très nombreux, surtout que la motivation de Yagami ne repose que sur un seul argument, répété encore et encore. Au-delà de cet élément regrettable, l’histoire parvient à se conclure de façon très satisfaisante. Ceux qui se concentrent sur cet aspect et non sur le contenu annexe trouveront un jeu d’action explosif et intrigant que je recommande.

Gameplay de base : une amélioration nette sur tous les points

Pour ce qui est de la boucle de gameplay de l’histoire principale, Lost Judgment améliore nettement tous les points les plus problématiques du premier opus. Des améliorations mineures des phases d’investigation ont rendu le tout plus fluide. Je pense par exemple à l’ajout de la possibilité de « faire l’innocent » pendant les phases de filature, en refaisant ses lacets ou regardant son téléphone, ou encore le fait que Yagami se cache désormais automatiquement à certains endroits. Les poursuites sont plus simples et plus interactives. Les phases de recherche d’indices offrent maintenant la possibilité de « réfléchir ». Le jeu nous donne alors un indice pour avancer si l’on est bloqué. Enfin, l’amélioration principale est que ces phases sont bien moins nombreuses. Elles n’alourdissent plus le gameplay et ne sont plus répétitives car de nouvelles phases ont également été ajoutées.

Les phases d’escalade et de furtivité ne sont pas révolutionnaires en soi mais encore une fois, elles sont peu nombreuses et ont l’avantage de permettre d’éviter certains combats, notamment sur la fin du jeu. C’est un avantage non négligeable et une prise de risque de la part de RGG Studio qui n’avait jamais offert ce niveau de verticalité et de liberté.

Le combat a également été grandement amélioré. Tout est plus fluide et maîtrisé. Les nouveaux combos sont excellents. Malgré la grande personnalisation, je trouvais dommage que le premier jeu nous limite à deux styles de combat là où des jeux comme Yakuza Kiwami ou Yakuza 0 nous en offraient 4. Le troisième style de combat introduit par Lost Judgment est excellent. Il se base sur les parades et tire parti des ennemis effrayés en nous laissant les battre en un coup. Je trouve par contre dommage que le quatrième style de combat soit bloqué derrière une mise à jour payante. C’est un style amusant basé sur la boxe. Je me permets de dire cependant que les DLC de Lost Judgment sont pour l’instant excellents. Ils seront d’ailleurs agrémentés d’une expansion d’histoire massive (10 heures de jeu) qui arrivera au printemps 2022 et dans laquelle Kaito sera le personnage jouable ! Personnellement, je recommande de prendre les contenus téléchargeables si vous en avez les moyens. Ils rendent notamment le contenu annexe encore plus amusant qu’il ne l’est déjà.

Contenu annexe : un terrain de jeu hallucinant

L’attrait des jeux de RGG Studio réside autant dans les histoires que dans le contenu annexe. Chaque ville est un véritable terrain de jeu offrant un nombre hallucinant d’activités ainsi que des quêtes annexes pour la plupart hilarantes. Lost Judgment reprend les bases solides du premier jeu en maintenant les affaires et quêtes annexes. Yagami prend des clients pour son cabinet de détective et les affaires sont toutes aussi loufoques les unes que les autres. Un ancien catcheur ultra-violent devenu professeur et proche de la rupture nerveuse car des élèves le harcèlent, infiltrer un dojo ninja tenu par une caricature du militaire russe, enquêter sur l’apparition d’OVNIS, infiltrer un gang de skateurs, voilà seulement quelques exemples de ce que vous pouvez trouver pour les quêtes annexes.

Une journée normale à Yokohama

D’ailleurs, la présence de Yokohama apporte énormément au jeu, car la liberté d’exploration est décuplée. Yokohama est bien plus grande que Kamurocho, qui est également accessible à tout moment. Avoir deux villes à disposition permet de mieux répartir les activités pour que la carte soit moins difficile à lire, car il y a un nombre assez fous d’endroits à visiter et de choses à faire !

Golf, bowling, baseball, mahjong, poker, blackjack, shogi, salles d’arcade, restaurants, courses de drones, les possibilités sont immenses. D’ailleurs, les éléments annexes déjà présents dans Judgment comme Kamuro of the Dead, le jeu arcade de zombies, Paradise VR et les courses de drones ont été entièrement revus et améliorés. C’est un régal.

Paradise VR est un de mes coups de cœur du contenu annexe

Ce n’est qu’une partie du contenu annexe et c’est déjà immense. Je vais conclure cet avis sur l’ajout principal de Lost Judgment, qui est selon moi allé plus loin que tous les jeux RGG Studio précédents.

School stories : la cerise sur le gâteau

Pour faire simple, RGG Studio a inclus un jeu dans le jeu. L’intrigue principale implique d’aller enquêter sur du harcèlement dans un grand lycée privé de Yokohama. Yagami devient le consultant extérieur d’un des clubs pour pouvoir entrer et sortir du campus à sa guise pour l’enquête. L’histoire principale s’arrête là. Seulement, on a la possibilité de résoudre un mystère annexe mettant les élèves du lycée en jeu. Une menace plane sur les lycéens et le seul moyen d’agir avant un drame est d’enquêter dans les différents clubs. Chaque club apporte ses personnages, ses sous-intrigues, et ses mini-jeux. Tout ce contenu s’ajoute au terrain de jeu dantesque que j’ai décrit plus haut.

Ces mini-jeux apportent à Lost Judgment une folie qui rappelle les meilleurs jeux Yakuza : de la danse, des skate-parks, des courses de moto, de la boxe, des combats de robots, et j’en passe. Je n’ai pas encore débloqué tous les clubs, mais je n’ai qu’une hâte, c’est de me replonger dans cette histoire annexe géante pour voir ce que je vais trouver.

J’ai particulièrement aimé un aspect dans cette histoire complète secondaire, le fait qu’elle montre un nouvel aspect de Yagami. En effet, jusqu’aux incidents ayant mené à Judgment, il était l’avocat de base, ayant passé toute sa jeunesse dans des études de droit. Dans School Stories, Yagami renoue avec une partie de la jeunesse qu’il aurait aimé vivre et c’est rafraichissant.

Mais bon, voilà ce que j’ai l’impression de voir par moments :’)

EN BREF

LES PLUS

– Une histoire intrigante avec un
casting attachant

– Yokohama, bien plus grande et
accueillante que Kamurocho

– Un contenu annexe dantesque

– Des quêtes annexes hilarantes

– Un combat nerveux et amélioré

– Les nouvelles phases de furtivité

– School Stories, un ajout réussi
LES MOINS

– Une narration qui patine un
peu sur la fin

– Certains mini-jeux moins qualitatifs




Je pense que la note est claire

Lost Judgment est un énorme coup de cœur. Je ne me suis pas amusé comme ça depuis bien longtemps. J’ai fait un tiers du contenu annexe et je compte le faire en entier. Voilà, tout n’est pas parfait, mais rien ne l’est. Moi, j’ai adoré.

VERDICT : ★★★★

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :