Gaming

Life Is Strange – True Colors (Xbox Series X)

Mon avis sur le nouveau jeu Life Is Strange !

Le premier Life Is Strange a une place particulière dans mon cœur. Bien qu’imparfait techniquement, les personnages attachants et les choix intéressants associés aux jolis paysages m’avaient charmés. Je n’ai pas (encore) fait le 2, mais le pouvoir de la protagoniste de ce 3ème opus me paraissait intéressant. C’est pourquoi j’ai décidé de le faire d’abord. Alors ? Que penser de la nouvelle génération de Life Is Strange ?

Histoire : très bon, mais desservi par le jeu vocal

J’ai beaucoup aimé l’histoire. Une petite ville de montagne est secouée par la mort d’un homme apprécié de tous, et les vrais visages se dévoilent peu à peu. On incarne Alex Chen, jeune fille qui a enchainé les foyers et qui arrive enfin à retrouver son grand frère après de nombreuses années. Alex a un pouvoir. Lorsque l’émotion d’une personne est suffisamment forte, Alex peut la capter et entendre brièvement ce qui se passe dans la tête de cette personne. Si l’émotion est vraiment intense, Alex peut même la capter et la prendre sur elle pour « soulager » la personne.

Ce pouvoir apporte son lot de soucis au quotidien, mais la ville de Haven Springs l’accueille à bras ouverts. Cette ville de montagne dont l’emploi est principalement assuré par une compagnie minière semble chaleureux au premier abord, mais un événement tragique va tout chambouler et mettre Alex sur le devant de la scène. Son pouvoir semble d’ailleurs lui montrer le véritable visage des habitants.

Pour ce qui est de l’histoire en soi, je n’ai pas grand chose à redire, car elle se développe bien, il y a des rebondissements et des interactions intéressantes entre les personnages. Seulement, j’ai été extrêmement déçu par le jeu vocal que j’ai trouvé la plupart du temps extrêmement terne, presque robotique. Cela donne du mal à s’impliquer dans certaines scènes qui se veulent émouvantes, et qui le seraient bien plus si l’émotion était là.

Gameplay : de nouveaux éléments satisfaisants, mais une formule de moins en moins à l’épreuve du temps

Le gameplay de base de ce nouveau Life Is Strange est identique aux opus précédents. Vous passez la grande majorité du temps à interagir avec les éléments d’un environnement plus ou moins large. Interagissez avec un objet, et vous entendrez un court monologue intérieur de la protagoniste. Ce n’est pas obligatoire en soi, mais cela donne des informations utiles sur la ville, les personnages et le contexte général. J’ai particulièrement apprécié l’étendue de l’exploration dès le chapitre 2. Une majeure partie de la ville est explorable assez librement.

Les choix sont au centre du gameplay. Encore une fois, la majeure partie n’a pas vraiment d’impact et ne représente que des possibilités différentes pour les interactions avec les personnages. Il y a cependant des choix importants et déterminants pour votre situation à la toute fin du jeu. Les meilleurs choix sont ceux en lien avec le pouvoir d’empathie de la protagoniste. Prendre une émotion ou laisser le personnage la gérer ? Ce choix aura un certain impact sur le déroulement des événements. J’ai trouvé que c’était une excellente idée.

Un autre point fort du gameplay réside dans le chapitre 3. Sans spoiler la raison, sachez juste que la ville se transforme le temps d’un instant en un jeu de rôle grandeur nature. Exploration, quêtes annexes, combat au tour par tour. Tout y est et est amélioré par le contexte de la mise en place de ce jeu de rôle. C’est un véritable vent de fraicheur dans un jeu qui peine malheureusement à se renouveler au fil des heures.

Les quelques bonnes idées sont un bon signe pour la suite. S’ils continuent dans ce sens, peut-être que le prochain Life Is Strange saura un peu mieux se démarquer dans le paysage grandissant des jeux narratifs.

LES PLUS

Histoire intéressante

Une tentative de diversification avec
les jeux arcades et le RPG

L’ouverture d’esprit sur divers sujets (LGBT,
transidentité, deuil)
LES MOINS

Un jeu vocal qui mériterait d’être plus expressif

Une formule qui commence à s’essouffler

Un jeu qui peine parfois à tenir techniquement
malgré la next-gen

En bref, si vous êtes à la recherche de davantage de Life Is Strange, je recommande, car c’est exactement ce que Deck Nine propose ici avec une histoire intéressante mettant en jeu des personnages attachants autour de thèmes importants. J’ai passé un bon moment, mais j’espère que la formule se diversifiera dans le futur.

VERDICT : ★★★★☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :