Gaming Hall Of Fame

13 Sentinels – Aegis Rim : Avis (PS5)

Bonjour et bienvenue dans un épisode de « Paul achète un jeu, n’y joue pas, puis se rend compte une fois terminé qu’il a laissé une perle pendant des semaines sur son étagère. » Je crois que l’on en est à l’épisode 3, ou 4, je ne sais plus.

Si vous connaissez ATLUS et que l’on vous demande le premier jeu qui vous vient en tête en entendant ce nom, la réponse sera Shin Megami Tensei, Persona, voire simplement (et malheureusement) Persona 5. Je doute qu’une majorité de personne vous réponde : « Les jeux développés par Vanillaware. » Pourtant, 29 heures de jeu et un trophée Platine plus tard, je serai tenté de vous répondre que 13 Sentinels Aegis Rim est mon jeu favori publié par ATLUS, voire une des meilleures exclusivité de la Playstation. Oui.

Cet avis différera des précédents car je ne vais presque rien vous dévoiler de l’histoire. Je vais simplement décrire la manière dont le jeu étale sa narration ainsi que ce à quoi vous pouvez vous attendre en termes de gameplay.

Après un prologue mêlant histoire et combat, vous aurez une assez grande liberté pour progresser. Le menu est très simple d’utilisation et vous permet d’alterner entre un mode Histoire, un mode Bataille et les Archives. Les batailles débloquent certaines histoires et vice-versa. Les archives se remplissent toutes seules au fil de votre avancement.

Mode Histoire

Dans son mode Histoire, 13 Sentinels – Aegis Rim est un roman visuel. Vous vous baladez dans une succession d’environnements en 2,5D pour parler aux personnages et intéragir avec les objets et autres éléments du décor lorsque c’est possible. C’est exclusivement narratif. L’histoire avance par paliers pour chacun des 13 personnages jouables. Pour continuer une histoire, il faudra avancer dans l’histoire de quelqu’un d’autre, ou remporter un certain nombre de victoires dans le mode Bataille. À l’exception d’un ou deux personnages, les histoires avancent globalement à la même vitesse.

Les environnements sont tous magnifiques

Que dire de l’histoire ? Des robots géants, des voyages dans le temps et énormément de références à des classiques de la science-fiction. Devoir jongler entre treize chronologies toutes entremêlées peut paraitre vertigineux et en faire hésiter plus d’un. Je comprends. J’ai cependant trouvé la narration extrêmement bien structurée. Le jeu utilise son interface pour nous rappeler où l’on en est, notamment grâce aux archives et à la chronologie disponible à tout moment pour chaque personnage.

Certains rebondissements sont prévisibles, d’autres non. En tout cas, je n’ai eu aucun mal à m’impliquer dans cette histoire d’une vingtaine d’heures, avec des personnages attachants et un style artistique absolument magnifique. On ne s’ennuie jamais et la fin est la culmination des 13 histoires. 13 Sentinels Aegis Rim est un tour de force narratif. Il n’y a rien de révolutionnaire mais l’histoire n’a pas non plus choisi la simplicité pour nouer 13 intrigues avec davantage de sécurité. Vous aurez quelques nœuds au cerveau, mais ça vaudra le coup.

Mode Bataille

Au-delà de la mention des Sentinelles dans l’histoire, il vous faut également les contrôler dans des combats. C’est l’élément qui ne m’avait pas donné envie de jouer à ce jeu au moment de sa sortie. J’ai fait l’erreur de baser mon avis sur une bande-annonce sans me renseigner davantage.

Le jeu a une interface et des sous-titres en français

En voyant le combat nerveux avec des dizaines de missiles volant partout en même temps, je me suis dit que je n’allais jamais y arriver. Seulement, le jeu nous amène progressivement vers les combats les plus difficiles. La difficulté est extrêmement bien gérée, selon l’expérience que vous souhaitez avoir. Le prologue est extrêmement simple et pose simplement les bases du combat. Après, vous pouvez choisir entre Facile, Normal et Difficile. Si, comme moi, vous souhaitez vous focaliser sur l’histoire, le mode Facile est parfait. Les combats sont une formalité et vous permettront d’obtenir des rangs S sur presque tous les combats dès la première tentative en utilisant simplement les bases. Pour ceux qui souhaiteraient un peu plus de challenge, il y a deux autres modes de difficulté et une série entière de combats facultatifs une fois l’histoire principale terminée. C’est extrêmement bien équilibré.

En quoi consiste le combat ? Vous combattez les « kaijus » par vagues. Ce n’est pas du tour par tour mais du combat en temps réel. Le temps s’arrête cependant à chaque fois qu’un personnage est en état d’attaquer. Cela vous laisse le temps de réfléchir à des stratégies. Il y a quatre types de sentinelles, adaptées au combat rapproché ou à distance. J’ai trouvé ce mode assez amusant, surtout qu’il apporte également des éléments d’histoire importants avec les nombreux dialogues. Étant indispensables à la bonne compréhension de l’histoire, je trouve ça super que la possibilité soit laissée à des joueurs voulant se focaliser sur l’histoire de réussir les combats sans soucis.

Voilà une vidéo officielle montrant du gameplay pour l’histoire et les batailles, pour vous faire une idée.

Bonus : un jeu sublimé par la PS5

Il n’y a aucun temps de chargement sur PS5. AUCUN. Moins de 10 secondes entre le moment où je clique sur l’icône depuis le menu de la PS5 et le moment où je suis en jeu. Après, c’est instantané. Sur le plan technique, c’est parfait. Tout est extrêmement fluide. J’avais également fait le début du jeu sur PS4 et je peux donc vous dire que le jeu tourne tout aussi convenablement sur PS4 Pro, à l’exception des temps de chargements qui sont plus longs. Je reviendrai plus en détail sur l’apport de la PS5 dans le prochain avis gaming, qui portera sur Resident Evil Village.

En bref : une excellente surprise

Au vu des notes absolument excellentes de ce jeu, mes attentes étaient assez hautes. Et bien, j’ai été largement satisfait. L’histoire et le combat ont dépassé mes attentes. J’ai été scotché par la maitrise de la narration du début à la fin. Si vous n’aimez pas les jeux narratifs, je ne vous le recommande pas. 13 Sentinels ne réinvente pas la roue et ne vous fera pas changer d’avis à ce sujet. Par contre, si ce type d’aventure interactive vous tente ou que vous êtes un habitué de ce genre, c’est un incontournable, un must. C’est pourquoi je donne sans aucun soucis la note maximale à 13 Sentinels – Aegis Rim, la meilleure exclusivité Playstation dont vous n’avez jamais entendu parler.

VERDICT : ★★★★★

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :