Jeux-Vidéos

Spider-Man : Miles Morales – Test (PS4 Pro)

Bonjour ! Comme vous pouvez le voir dans le titre, ce test ne portera pas sur la version PS5 mais sur la version PS4 de Spider-Man : Miles Morales. Je n’ai pas prévu de me prendre la PS5 tout de suite. Je ferai mes débuts dans la nouvelle génération de consoles avec une Xbox Series S aux alentours de Noël. Je ne prend pas parti dans la « gué-guerre » des consoles que je trouve personnellement stupide. L’essentiel est de trouver l’écosystème qui vous convient à vous. Je comprends l’attrait de la PS5 mais elle ne correspond pas à mes besoins actuels. En 2022, par contre… Actuellement, le combo Xbox Series S + Game Pass + la Switch dans mon sac me semble être un bon choix pour ma manière de jouer qui va être amenée à changer. En tout cas, l’important est de s’amuser. Ce ne sont que des boites, la passion est la même ! Maintenant que ce sujet est clos, entrons dans le vif du sujet.

Image de la version PS5

Un an après les événements du premier jeu Spider-Man, Peter Parker et Miles Morales travaillent ensemble pour protéger New York. Miles vit désormais dans le quartier de Harlem avec sa mère qui fait campagne pour un siège au Conseil Municipal. Elle cherche à faire face à l’influence de Roxxon, entreprise technologique dirigée par Simon Krieger qui prétend vouloir apporter de l’énergie verte pour tout le quartier, mais qui semble également ouvrir la voie vers la gentrification de Harlem. Miles peine à s’acclimater à ce nouveau quartier tout en faisant ses activités de Spider-Man, mais il peut compter sur l’aide de son meilleur ami Ganke.

Un accrochage avec Rhino va montrer qu’il a encore beaucoup à apprendre. Lorsque Peter quitte New York pour des vacances, Miles se retrouve livré à lui-même. Il va devoir affirmer son identité de Spider-Man alors qu’une conspiration à grande échelle impliquant Roxxon et une mystérieuse milice menace d’emporter tout Harlem avec elle.

Version PS4 Pro en Mode Photo, by moi

Le fait que j’ai pu avoir le temps de finir le jeu, d’écrire cet article et de faire une vidéo alors que le jeu vient juste de sortir vous donne une idée de sa longueur. Spider-Man Miles Morales est extrêmement court. C’était à prévoir, étant donné que le jeu précédent n’a que deux ans. Le contenu a été revu à la baisse pour qu’un produit fini puisse être fourni au lancement de la PS5. Maintenant, il faut s’assurer que le jeu valle son prix.

Comptez 6 à 8 heures maximum pour terminer l’histoire principale et faire une bonne partie du contenu annexe. Ce n’est pas un mal en soi, j’ai conscience que tout le monde n’a pas 23 ans et un temps libre assez conséquent pour enchainer des jeux de 75 heures, mais encore faut-il que le contenu suive. Dans le cas de Spider-Man : Miles Morales, ce n’est selon moi pas le cas. L’histoire en elle-même se fait extrêmement rapidement et à l’exception de quelques activités annexes, la majorité du contenu consiste à collecter des objets divers. L’histoire en soi a de très bons moments. La dynamique Miles/Ganke est géniale et la relation entre Miles et sa mère est très émouvante, mais le tout est desservi par un antagoniste extrêmement décevant.

Le gameplay en soi est amusant, un peu plus que pour le premier jeu, grâce aux pouvoirs de Miles qui offrent un nouvel élément de verticalité et des possibilité intéressantes. Seulement, les missions en soi ne changent pas beaucoup de ce que Spider-Man PS4 proposait, et deviennent ainsi rapidement répétitives. L’exploration du monde ouvert en est toujours aussi fun, et même plus dans le cas de Miles. Toutes les animations ont été refaites pour refléter l’hésitation de ce personnage. Ses pouvoirs améliorent également le déplacement.

Meilleur costume, on est d’accord ?

J’ai également regretté de voir un certain nombre de faiblesses techniques sur la version PS4, qui semblent également être présentes sur la version PS5, à commencer par des problèmes dans des transitions où le modèle du personnage ne se charge pas. Beaucoup d’ennemis ont également des comportements étranges, en se bloquant dans les murs ou derrière des obstacles. Un autre bug cause également la transformation de Miles… en n’importe quel objet avec lequel il entre en collision. Mesdames et messieurs, je vous présente : Spider-Brique.

Mon jeu a planté deux fois en huit heures, et certains endroits étaient tout bonnement inaccessibles à cause de problèmes du scan et du fait que le jeu ne me permettait pas d’intéragir avec certains éléments de l’environnement. Ce problème s’est résolu en Nouvelle Partie +, me forçant à reprendre la voie vers un éventuel trophée platine depuis le début, ce qui est assez gênant. Le jeu est loin d’être instable ou injouable, mais face à la qualité fournie par Spider-Man PS4, c’est assez décevant et suffisant pour être mentionné.

En bref, Spider-Man : Miles Morales est un jeu amusant et offrant quelques nouveautés intéressantes. Seulement, l’état technique du jeu et le contenu relativement mince donnent davantage l’impression que ce qui aurait pu être un DLC de 3-4 heures à 20 € a été étiré pour obtenir un « jeu » d’une durée convenable pour un prix de 60€, voire plus si vous prenez l’édition ultime sur PS5. Le personnage de Miles est réussi, son histoire est respectée, mais j’aurais largement préféré attendre un à deux ans de plus pour un jeu plus complet.

VERDICT : 7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :