Gaming Hall Of Fame

Persona 4 Golden – Test (PS Vita)

Bonjour ! Samedi dernier, lors du PC Gaming Show, Atlus a annnoncé la sortie immédiate de Persona 4 Golden sur PC ! Oui, ce jeu exceptionnel est enfin libéré de l’emprise de la Playstation Vita, et sera désormais accessible au plus grand nombre pour de nombreuses années. Pour célébrer la sortie de cette nouvelle version, j’ai décidé de réaliser un test complet de ce jeu que j’ai terminé sur PS Vita au début de cette année. Persona 4 Golden est un JRPG exceptionnel explorant des thèmes aussi sombres que passionnants, le tout avec un casting attachant et un gameplay amélioré et amusant.

Image postée sans contexte : jouez au jeu à minuit, et cherchez un peu

Une histoire passionnante, des thèmes sombres, un casting attachant

J’ai découvert la série Persona avec Persona 5. On y incarne un lycéen d’une petite ville se retrouvant à Tokyo pour une année. Les endroits visitables grouillent constamment de monde et sont immenses. Tout est démesuré. Dans Persona 4 Golden, c’est l’inverse. On incarne un lycéen de la grande ville venant passer une année dans la bourgade rurale d’Inaba. Ses parents partant travailler un an à l’étranger, le protagoniste est hébergé par son oncle Ryotaro Dojima, chef de la police locale. L’intégration dans son nouveau lycée se fait sans trop de problèmes, et la petite ville est calme, mais pleine de charme. Seul problème véritable, le grand centre commercial Junes qui vient de s’implanter et fait de la concurrence déloyale au quartier des petites boutiques.

Dans Persona 4 Golden, pas de cœurs à changer, pas de Palaces, il s’agira plutôt d’élucider une série de meurtres sordides. Il existe un monde parallèle auquel le protagoniste et ses amis ont accès. Ce monde est peuplé d’Ombres menaçantes, que le groupe combat à l’aide de leurs Personas. L’Ombre est la représentation des sentiments enfouis que l’on aimerait bien souvent ne pas avoir, ou que l’on refuse tout simplement d’admettre. Faites la paix avec votre Ombre, et elle reviendra à vous, sous la forme d’une Persona. Le meurtrier se sert de ce monde parallèle pour commettre ses crimes. Le groupe trouvera rapidement un cycle dans la série d’assassinats. Quelques semaines avant l’apparition d’un corps, la future victime apparaît à la télévision. Le corps apparaît ensuite lors du prochain jour de brouillard. Il faut donc aller la sauver dans l’autre monde dans le temps imparti pour empêcher le meurtre.

J’ai été très surpris par la complexité de l’histoire de ce jeu. Elle est rendue encore meilleure par le fait que les personnages sont pour la plupart extrêmement attachants. Là où Persona 5 misait tout sur le style, au point d’avoir une histoire de base se terminant de façon assez maladroite (ce qui a été corrigé dans la version Royal), Persona 4 Golden a pris le chemin inverse avec une histoire de base exceptionnelle et un nouvel épilogue certes amusant, mais qui m’a paru très forcé dans son intention de justifier l’histoire de base une fois de plus, contrairement au nouvel épilogue de Persona 5 Royal qui se distingue totalement et apporte quelque chose de supplémentaire.

Seulement, cet épilogue certes maladroit n’est pas mauvais en soi, et s’ajoute à une histoire que j’ai trouvé extrêmement bien construite, et qui n’a rien à envier à celle de son successeur spirituel Persona 5 Royal.

NOTE HISTOIRE : 9/10

Gameplay : du Persona de grande qualité

Je n’ai honnêtement pas grand chose à dire pour ce qui est du gameplay. Tout d’abord, l’exploration et le combat sont tout à fait maîtrisés.

Le combat suit la lignée de Persona 3 et Persona 4 avec quelques améliorations, notamment des attaques combinées, et un rééquilibrage des attaques et de l’expérience gagnée pour améliorer l’expérience du Persona 4 original jugé lente par beaucoup de joueurs. L’objectif est le même que dans tous les jeux Persona : combattre des vagues d’ennemis au tour par tour. Trouvez la faiblesse d’un ennemi, et vous obtenez un coup supplémentaire.

Les ennemis et boss sont suffisamment variés pour ne pas s’ennuyer. Il faut gérer ses statistiques d’attaque, de défense et de précision ainsi que celles de l’ennemi pour ne pas être submergé. Il y a toutefois beaucoup de modes de difficultés pour rendre l’expérience la plus accessible possible ce qui est un très bon point. J’ai eu vent d’une nouveauté dans la version PC de Persona 4 Golden. La difficulté peut être customisée sur beaucoup de paramètres comme les dégâts causés, subis, la monnaie gagnée et l’expérience remportée à chaque combat.

Le système de cartes en fin de combat a également été grandement amélioré

Pour ce qui est de l’exploration des donjons, on est toujours sur la formule des étages générés aléatoirement. Je les ai malgré tout trouvés très variés dans leur style, et le fait que l’on peut continuer de les visiter après les avoir terminés permet de ne pas saturer.

En dehors des donjons, il y a beaucoup d’endroits à visiter, de jour comme de nuit, pour exploiter tout le potentiel d’Inaba. Chaque magasin, chaque personnage a son utilité, ce qui est accentué par les quêtes annexes que beaucoup pourront vous donner.

Enfin, une énorme composante du gameplay de tout jeu Persona est la nécessité d’entretenir les liens sociaux avec toutes sortes de personnes, pour renforcer vos Persona. Je n’ai trouvé que très peu de liens sociaux inutiles, moins que dans Persona 5. Chaque lien social vous permettra d’obtenir des capacités spéciales qui vous aideront grandement en combat. Une nouvelle fois, cela incite à aller dans les moindres recoins et à parler à tout le monde. On ne sait jamais qui pourrait former un lien social avec nous. De plus, améliorer certains liens sociaux permet d’en débloquer d’autres, pour pouvoir renforcer toutes vos Persona.

En bref, Persona 4 Golden bénéficie d’un gameplay tout aussi maitrisé que son histoire, et désormais adapté pour réduire le temps de jeu selon votre convenance. La stratégie des combats et l’exploration de la charmante bourgade d’Inaba offrent une expérience de jeu très divertissante que je recommande vivement.

NOTE HISTOIRE : 9/10

VERDICT : 9/10

Persona 4 Golden est un must-have pour tous les fans de J-RPG. Avec une histoire passionnante, un gameplay maîtrisé et beaucoup d’options d’accessibilités, Atlus vient de rendre disponible sur PC l’un de leurs meilleurs jeux. Persona 4 Golden entre sans aucun doute possible dans le Hall Of Fame de Tilt. C’est un jeu exceptionnel que je recommande à tout amateur de jeux-vidéo maintenant qu’il est accessible au plus grand nombre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :