Jeux-Vidéos

Final Fantasy VII Remake – Test (PS4 Pro)

J’ai découvert l’existence de Final Fantasy VII lors de l’annonce du remake en 2015. Depuis ce jeu m’a fasciné au point de commencer récemment l’original sur ma Switch. Je me suis assuré de dépasser le prologue Midgar et de me renseigner suffisamment sur certains grands événements du jeu original avant de me lancer dans ce Remake, afin de pouvoir comparer dans les meilleures conditions. 

45 heures de jeu plus tard, et malgré quelques moments frustrants, je suis bien forcé d’admettre que Final Fantasy VII Remake est un jeu de qualité. Bienvenue dans mon test complet, garanti sans spoiler.

95659002_268387184547872_7201821228020006912_n

Histoire : des ajouts très intéressants, mais trop de longueurs

J’ai été surpris par le fait que Square Enix n’ait pas communiqué sur le fait que ce jeu n’était pas un Remake complet de Final Fantasy VII. Au contraire, ce jeu ne couvre que le prologue du jeu se déroulant dans la ville de Midgar. Là où ce prologue dure 5 à 6 heures dans l’original, le jeu dure ici 30 à 40 heures.

Vous incarnez Cloud Strife, un mercenaire ayant rejoint temporairement une faction du groupe Avalanche s’opposant à la Shinra, entreprise ayant une main-mise totale sur la cité de Midgar. La Shinra pompe la mako, énergie vitale de la planète, grâce à des réacteurs entourant la ville, et votre groupe s’apprête à en faire exploser un. 

Anciennement SOLDAT d’élite pour la Shinra, Cloud a décidé de changer de camp. Ce qu’il pensait être une simple mission temporaire de mercenariat va l’impliquer dans une conspiration à grande échelle, impliquant la Shinra, Avalanche, et son propre passé. Le destin de la planète est en jeu.

Les éléments principaux de l’histoire de l’original sont bien évidemment là. Le tout a été agrémenté de nombreuses quêtes annexes, mettant le mercenariat de Cloud à profit pour nous faire combattre des monstres et amasser de l’expérience. Là où certains des ajouts de ce remake se sont avérés très intéressants, le jeu se perd également par moments avec des phases de gameplay trop longues, voire simplement inutiles.

maxresdefault (1)

Sachez simplement, pour ne pas spoiler, que l’ajout des « fileurs » est de loin le meilleur ajout de ce remake. Au départ assez cryptique, leur présente révèle à la fin l’ambition de la narration et laisse présager une suite des plus intéressantes. De plus, beaucoup de quêtes annexes ajoute de la vie et de la profondeur à Midgar. Là où l’on se contentait d’être un amas de polygones se baladant sur un arrière-plan en JPEG dans l’original, le Midgar du remake est plein de vie, c’est très plaisant. 

Par contre, d’autres ajouts peinent à montrer une véritable utilité autre que l’amas d’expérience. Certains chapitres sont uniquement dédiés à ça, avec des vagues d’ennemis et des boss certes amusants mais également des phases mi-puzzle, mi-exploration très longues et fastidieuses (les bras-grues, pour ne citer qu’eux). Le tout tente d’être justifié par de très (trop) légers éléments d’histoire, si bien que l’on perd le rythme effréné du début de la trame originale pendant un temps. Je pense que ce remake aurait bénéficié d’un système de gain d’expérience plus souple, quitte à mettre moins de quêtes annexes et raccourcir le jeu de 3 à 4 heures. 

Néanmoins, on ne peut qu’apprécier l’histoire d’un point de vue général. Le monde créé est fascinant, les personnages sont amusants malgré un humour parfois limite et un voice acting parfois bancale. Les éléments ayant fait le succès de l’original sont toujours là. Ils sont amplifiés car Midgar est désormais plus profond et plein de vie. De plus, l’acte final montre une ambition folle. J’ai hâte de voir où l’histoire va mener ces personnages.

NOTE HISTOIRE : 8/10

Point rapide sur les graphismes

Avant de commencer le Remake, j’ai eu vent d’un problème de textures. Sur beaucoup de portes, de murs ou de panneaux, les textures mettent du temps à se charger et sont de relativement basse qualité. C’est malheureusement le cas. Le problème est au départ minime, et pas assez important pour être pris en compte dans une notation. Seulement, plus on avance dans le jeu, et plus on fait attention à ce problème qui est de plus en plus visible, même dans les cinématiques. 

Capture

Seulement, ce n’est pas le seul problème. Le jeu souffre de quelques faiblesses, notamment avec des animations faciales assez peu réalistes pour les PNJ. Un effort a été fait pour les personnages principaux, mais la différence avec les PNJ est beaucoup trop voyante.

On note également la présence visible de concessions telles que certains personnages disparaissant lorsque l’on se faufile dans des endroits étroits ou si l’angle de caméra est mal géré, ou encore le recours massif à d’énormes blocs de béton pour faciliter les scènes d’effondrement.

Pour moi, les graphismes ne font pas un jeu, si bien que je ne les prend en compte dans la notation que sous la forme d’un bonus ou malus plus ou moins important, selon l’impact réel que les graphismes ont sur le jeu en soi. Un jeu pourra avoir une histoire incroyable et un gameplay parfait, je n’enlèverai pas de point si les graphismes n’atteignent pas le niveau d’Uncharted 4 ou de God Of War. Seulement, pour le cas de ce jeu, l’un des arguments de vente principaux est son réalisme en comparaison à l’original. Le jeu est magnifique la plupart du temps, mais certaines faiblesses comme les textures ou les animations faciales ternissent légèrement le tableau. 

MALUS GRAPHISMES : -0,5

Gameplay : un mélange explosif entre tour par tour et temps réel

Les fans de l’original attendaient ce remake au tournant car le système de combat au tour par tout a été abandonné au profit d’un système en temps réel mélangé avec des aspects plus classiques rappelant l’original. 

J’ai personnellement adoré le système de combat. Les attaques physiques (coups d’épée, coups de poing, entre autres) se font en temps réel. Seulement pour lancer un sort de magie élémentaire ou de soin, le temps est ralenti, pour nous laisser le temps de choisir. Le système de PV et de PM a été revu ainsi que le système de gain d’expérience pour s’adapter à ce nouveau combat. 

Au-delà d’une caméra légèrement capricieuse et d’une interface parfois difficilement lisible dans le feu de l’action, notamment pour distinguer les différentes jauges, je n’ai pas grand chose à redire sur le combat de FF7 Remake. Je l’ai trouvé excellent. Il est certes exigeant, mais une fois qu’on le maitrise, la réussite n’en est que plus satisfaisante. Chaque personnage a ses atouts et ses défauts, à vous de faire les bonnes combinaisons. 

Voici une vidéo de gameplay faite maison. Elle montre le chapitre 1 du jeu de façon accélérée. Je l’ai refait après avoir terminé le jeu, je suis donc niveau 37 là où je suis normalement niveau 6. Cela m’a permis de montrer les différents aspects du combat sans perdre trop de temps. 

Pour ce qui est du reste du gameplay, si les jeux linéaires ne vous déplaisent pas, vous devriez y trouver votre compte. Sinon, il y a les phases de puzzle mentionnées plus haut, extrêmement fastidieuses et totalement dispensables. J’ai également trouvé que le début du chapitre 17, nous forçant à changer régulièrement entre deux équipes de 2, était assez mal structuré.

En bref, la force du Remake de Final Fantasy 7 est son système de combat, aussi intelligent qu’exigeant. L’exploration est quant à elle assez linéaire, ce qui n’est pas un mal en soi. On déplorera seulement des phases de puzzle ratées et quelques défauts de structure. 

NOTE GAMEPLAY : 8/10

VERDICT

HISTOIRE : 8/10

GAMEPLAY : 8/10

GRAPHISMES : -0,5

7,5/10

Final Fantasy VII Remake est un jeu de qualité offrant une histoire intéressante et un combat excellent. Le jeu souffre cependant de quelques longueurs, de légères faiblesses techniques ainsi que de phases de gameplay mal structurées voire totalement dispensables. Cela reste néanmoins une expérience très amusante que je recommande, car il y a plusieurs niveaux de difficultés. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :