Cinéma

AD ASTRA – Avis Express

Bonjour ! J’ai eu la chance d’aller voir hier soir le film Ad Astra de James Gray, et j’ai beaucoup aimé ! C’est une épopée spatiale classique qui bénéficie d’images magnifiques et d’idées intéressantes, mais qui est desservie par une narration un peu trop scolaire et irréaliste. Avis Express.

190605152543-brad-pitt-ad-astra-exlarge-169

Dans un futur proche, l’astronaute Roy McBride (Brad Pitt) est chargé d’une mission de la plus haute importance. Des rayonnements inconnus provoquent des catastrophes et menacent d’éradiquer toute vie existante, et il semble que son père, ou du moins la mission d’exploration spatiale dont il était chargé, soit la clé de ce problème. Roy McBride s’engage alors dans un voyage long et périlleux à travers un espace colonisé par l’espèce humaine, en espérant enfin avoir la vérité sur le mystère entourant son père, et éviter la fin de l’espèce humaine.

Dans un premier temps, parlons du positif, car il y en a énormément. Tout d’abord, le film est construit de manière convenable, pour éviter le sentiment de huis clos qu’on a généralement dans les films se passant dans l’espace. Ad Astra évite ce défaut grâce à sa conception intéressante de notre futur proche. D’un véritable aéroport international sur la Lune à une base souterraine sur Mars, il est parfois difficile de voir que l’on est dans l’espace, et c’est un très bon point. Ensuite, sur le plan technique, le film est un sans faute. Qu’il s’agisse des plans sur Terre, dans l’espace profond, ou sur des structures extra-planétaires, tout est maîtrisé avec une direction artistique intéressante.

ad-astra-lune

Sinon, l’histoire est classique mais efficace, sans être révolutionnaire. Elle ne sert que de prétexte à l’exploration spatiale, et à la réflexion sur la solitude dans tous ses aspects, qui est le propos principal du film. C’est d’ailleurs là que se situe paradoxalement mon problème avec le film.

Dès le début du film, on voit que le réalisateur a fait le choix d’une ambiance poétique, au-delà d’un certain réalisme avec une narration sérieuse et des scènes scientifiquement discutables. Je n’ai généralement pas de problème avec les films dotés d’un narrateur oral, mais celui-ci m’a paru trop « scolaire » et pas assez réaliste. Il est censé représenter les pensées du personnage principal, et bien trop souvent, elles m’ont paru représenter la capacité d’écriture d’un scénariste, plutôt que les pensées d’un être humain. On a presque l’impression que le film a peur que l’on ne comprenne pas les enjeux et émotions implicites et qu’il s’efforce de nous les énoncer à voix haute, sans laisser place à la réflexion. J’ai eu cette impression régulièrement dans la narration et parfois dans les dialogues.

1561055339

Seulement, là où cet aspect m’aurait grandement dérangé habituellement, ça a moins été le cas pour Ad Astra, qui prend volontairement un ton poétique. J’ai réussi sans peine à me plonger dans l’univers que le film veut nous montrer, et je suis ressorti satisfait. Ad Astra n’est pas un film révolutionnaire, mais c’est un bon film, avec quelques défauts, mais une idée correctement exécutée et un budget conséquent pour l’appuyer. C’est validé pour ma part, je recommande.

VERDICT :

C’est tout pour cet avis express ! On se retrouve très vite car la semaine prochaine est chargée d’annonces, à plus !

 

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :