Jeux-Vidéos

Persona Q2 – Avis

2019 a été l’année où j’ai découvert la série Persona. Persona 5 est un des meilleurs jeux auxquels j’ai pu jouer, malgré ses défauts de rythme et une histoire parfois faible. Il y avait un concept fou, des personnages attachants, un gameplay varié. Le jeu nous maintient en haleine jusqu’à la dernière minute, et est très addictif. A la surprise d’absolument personne, je me suis donc dit que j’allais jouer aux anciens jeux de la série dès que j’aurais le temps. C’était sans compter sur la montagne de jeux à finir que j’avais sur mon étagère. Une fois cette pile considérablement réduite en Juin, je me suis dit qu’il était temps de m’y mettre, à commencer par le très apprécié Persona 4 Golden. C’est alors que j’ai appris l’existence de Persona Q2, un crossover version Chibi de Persona 3, 4 et 5. Très attiré par le style et la musique, j’ai décidé de faire ce jeu d’abord. 2 mois, et 98 heures de jeu plus tard, voilà mon avis. Je m’excuse pour l’absence de gameplay fait maison, mais je n’ai rien pour enregistrer sur 3DS. Bonne lecture ! 

Persona-Q2-New-Cinema-Labyrinth

Bref résumé de l’histoire

Dans Persona Q2, les personnages de Persona 3, Persona 3 Portable, Persona 4 et Persona 5 ont tous été mystérieusement enlevés de leurs mondes respectifs et envoyés dans ce qui semble être une dimension parallèle. Ils se rendront rapidement compte qu’ils sont chacun dans des films aux styles différents, de véritables labyrinthes dont ils peuvent sortir pour rejoindre une salle de cinéma où se trouvent une femme accompagnée d’une jeune fille timide et d’une entité inconnue. Ils ne peuvent pas sortir du cinéma, car 4 gros cadenas bloquent la porte. Voyant qu’ils ont accès à 4 films, ils comprendront qu’ils devront percer le mystère de chaque film pour espérer sortir. Commence alors une longue aventure où des utilisateurs de Persona de différents mondes et périodes vont coopérer pour venir à bout des ennemis et percer le secret de ce monde cinématographique mystérieux.

Un jeu très long, mais amusant malgré tout

Le site « How Long To Beat » est généralement assez précis sur la durée de vie des jeux, et je m’y réfère régulièrement avant d’acheter quoi que ce soit. Pour Persona Q2, il y est dit qu’il vous faudra 45 heures pour terminer l’histoire principale. C’est tout simplement faux. Comptez plutôt environ 70 heures pour un run rapide et une bonne centaine si vous faites les quêtes annexes. La question est donc de savoir si le jeu parvient à garder son intérêt pendant toute cette durée colossale, car il ne s’agit pas d’un Persona complet, avec les scènes de vie, mais bien d’un dungeon-crawler enchaînant simplement combat et cinématiques. La réponse est : presque.

Au départ, Persona Q2 est très fun. Sans proposer quoi que ce soit de révolutionnaire, on s’amuse à découvrir chaque groupe de personnages et à voir leurs univers respectifs se rencontrer. Niveau gameplay, c’est aussi intéressant. Comme dans Etrian Odyssey, vous avancez pas-à-pas dans des donjons dont vous devez dessiner la carte. Chaque étage a différents ennemis, et un boss vous attend en bas. 

Pour ce qui est des quêtes annexes, elles parviennent également à être fun au début. Elles ajoutent des interactions entre les personnages, permettent d’obtenir de nouveaux objets et sont un bon moyen d’amasser des points EXP. Seulement, une fois tous les personnages réunis et les quêtes annexes bien avancées, on se rend vite compte que le jeu nous a montré tout ce qu’il a à offrir. Malgré l’histoire qui se révèle assez sympathique malgré sa simplicité, et suffit tout juste à nous garder en haleine jusqu’à la fin, les dernières étapes avant l’épilogue risquent d’en décourager plus d’un. Par exemple, se rendre compte qu’il y a un cinquième donjon après les quatres films déjà très longs est assez déplaisant. Les quêtes annexes deviennent également assez répétitives sur la fin. Cependant, je conseille de les faire toutes si vous vous lancez dans Persona Q2, car la récompense offre un avantage non négligeable en combat que je ne spoilerai pas.

Un autre aspect du jeu qui a fait débat est son côté légèrement plus facile comparé à un Persona classique. En effet, dans chaque donjon, si vous avez l’objet adéquat, très abordable dans le magasin, et qu’une difficulté se dresse devant vous, il vous suffit de l’utiliser pour vous échapper, et revenir mieux préparé. Bien qu’il est vrai que cela enlève la pression ressentie habituellement dans les donjons, j’aime le fait que cela rende le jeu (qui n’est pas si facile) plus accessible, d’autant que l’on peut jouer sans cette mécanique. 

Persona-Q2-

★★★★☆

En bref, Persona Q2 est un jeu intéressant et amusant, mais qui aurait mérité d’être moins long, pour éviter de rendre ses très bonnes idées répétitives. Je le recommande uniquement si vous avez un très bon niveau d’anglais et joué au moins à Persona 5. Personnellement, j’ai très apprécié ce jeu, et sa difficulté bien dosée. Persona Q2 a une histoire simple mais intéressante, et sait s’appuyer sur ses personnages attachants (sauf Teddie). J’ai désormais encore plus envie de jouer à Persona 3 et 4, et je ne regrette pas d’avoir joué, donc j’imagine que le jeu a accompli sa mission. C’est tout pour moi, à bientôt ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :