Gaming Hall Of Fame

Forza Horizon 4 – Avis (+DLC)

Hey ! Bienvenue dans un article qui était initialement prévu pour Février, mais que j’ai constamment reporté, tout d’abord par manque de temps, mais également en raison de la quantité hallucinante de contenu de ce jeu. Pour compenser le retard, j’ai pris le temps d’explorer le jeu de base bien au-delà de son « histoire principale », mais également les deux expansions qui se sont révélées être d’excellentes surprises. Cet avis sur Forza Horizon 4 ne sera pas express. Le jeu est tout simplement excellent, au point que je vais enlever une étoile à la note de Forza Horizon 3, car la comparaison est impossible tant ce nouvel opus est une amélioration. Je vous souhaite une bonne lecture.

★★★★★

145831-games-review-forza-horizon-4-review-best-racing-game-ever-image6-cusxipckea

Forza Horizon 4 – Horizon UK

Après le Colorado, la Méditerranée et l’Australie, le festival Horizon s’installe désormais en Grande-Bretagne, mais cette fois, pour y rester indéfiniment. Après avoir remporté un championnat pour chaque saison, vous entrez dans Horizon Life, le festival qui ne s’arrête jamais (belle excuse pour un jeu online, oui). Vous aurez tout d’abord la possibilité de progresser librement dans 4 grands championnats : course sur route, sur terre, de rue et de cross-country. Il y a également un championnat de course de drag pour les amoureux de la boite manuelle. Cet aspect seul, vous garantit 70 courses différentes dans un monde ouvert gigantesque de plus de 500 routes, mais ce n’est pas tout. Vous avez également les défis « histoire », qui mettront divers talents à contribution. Certains racontent simplement une petite histoire sans grande importance, d’autres vous apprendront l’histoire des voitures britanniques, où alors ne seront qu’une simple excuse pour faire du drift. Ajoutez à tout ça les traditionnels rassemblements, des épreuves saisonnières renouvelées au travers de mises à jour à chaque changement de saison (environ 7-8 jours IRL), les radars, les zones de vitesse, les zones de drift, les panneaux dangers, et vous obtenez une expérience incroyable qui vous gardera pendant très longtemps.

Dans mon avis express sur Forza Horizon 3, que vous pouvez retrouver ici, je mentionne deux défauts majeurs : une IA hésitante et un caractère très répétitif qui m’a rapidement lassé. Malheureusement, l’IA est toujours aussi hésitante. Les Drivatars continuent d’être assez imprévisibles par moments, et il leur arrivera même de disparaître sans raison particulière comme vous pourrez le voir dans la prochaine vidéo de gameplay. Cet aspect reste néanmoins marginal et n’affecte pas l’expérience, car le niveau de difficulté est ajustable très facilement, et les Drivatars s’adaptent plutôt bien malgré tout.

Pour ce qui est du caractère répétitif, c’est corrigé de façon magistrale. Je ne me suis pas ennuyé un seul instant en 45 heures de jeu (DLC inclus), pour une raison simple : la liberté est enfin totale. Finis les changements intempestifs de lieux provoqués par le jeu, finis les road-trips inutiles entre deux points importants de la map. Dans Forza Horizon 4, vous faites ce que vous voulez et progressez de la façon dont vous le voulez. Vous pouvez vous focaliser sur un championnat, ou alors vous laisser porter par les courses, selon les épreuves à proximité. Vous pouvez également acheter une maison avec de l’argent du jeu, qui vous servira de point de sauvegarde, de garage, et sera utile si vous voulez vous concentrer sur une région particulière. Playground Games a réussi à ramener les avant-poste Horizon du premier jeu à la vie, et c’est un excellent point. 

Dans les championnats, la progression est classique. Remportez les épreuves, et vous gagnez des points d’influence, qui vous qualifieront pour les différentes manches. Atteignez un certain stade, et vous débloquerez un rassemblement. Atteignez la manche 10, et vous serez qualifiés pour l’épreuve finale. Car oui, ils ont également rajouté ça. C’est clairement le plus gros défaut de Forza Horizon 3, et ils l’ont compris. La « fin » de l’histoire de Forza Horizon 3 ne se démarquait pas des autres rassemblements, et m’avait déçu. Ici, vous avez une grosse épreuve reprenant la majorité des tracés de chaque petite course, pour former un sprint ou un circuit immense. C’est simple, mais ça fonctionne. Il y a également une deuxième course finale pour le championnat de route, le Goliath, qui fait le tour complet de la map. Il ne me reste plus que ça à débloquer et j’ai franchement hâte.

Sinon, j’ai trouvé les défis « Histoire » assez répétitifs, mais j’ai également aimé, car ils m’ont rappelé le premier jeu qui avait des personnages assez sympathiques. Même si les différentes histoires finissent par vous ramener aux mêmes défis, elles apportent un certain charme qui est bienvenu. Le jeu ne nous oblige pas à les faire, donc on peut simplement en essayer quelques uns, si l’on a besoin d’une pause dans les championnats.

Sur le plan technique, le gameplay est toujours aussi propre, et l’ajout des saisons est la cerise sur le gâteau, particulièrement en hiver, avec notamment le fait qu’il est possible de conduire sur le lac gelé. Pour ce qui est des bugs, c’est dans la lignée des opus précédents. Il y a quelques bugs de sons et lumière par moments, et certaines des textures prennent du temps à charger, mais rien de bien méchant. J’ai également remarqué un peu de lag sur Xbox One S, mais encore une fois, c’est assez marginal.

En bref, Forza Horizon 4 est une amélioration sur presque tous les points, et très certainement le meilleur jeu de course arcade jamais créé. Avec une progression libre, un contenu dantesque, et un gameplay en constante évolution grâce au système de saison, tout le monde y trouvera son bonheur. Le jeu est également sublime graphiquement et satisfaisant techniquement. J’ai passé de nombreuses heures dessus et je ne suis pas prêt de le lâcher. Si vous avez une Xbox One ou un PC, c’est un must. 

Forza Horizon 4 – Fortune Island

ForzaHorizon4_FortuneIsland_04_PDP_WM-4k-min

Fortune Island est la première des deux expansions de Forza Horizon 4. Bien que très classique, cette expansion offre une nouvelle map avec des tracés intéressants et une météo capricieuse. Mon seul reproche se porte sur des défis inutiles ou inaccessibles en termes de difficulté. Comptez 5-6 heures pour en faire le tour.

Pour la progression, vous avez le choix. Vous pouvez participer au championnat classique Horizon, où les points gagnés s’ajoutent à ceux des championnats du jeu de base. Sinon, vous pouvez participer à la chasse au trésor. Résolvez une énigme (faites le bon coup de pub avec la bonne voiture), et la localisation approximative d’un coffre contenant 1 million de crédits vous est dévoilée. Après, c’est comme pour les trésors de grange. Vous prenez le drone, et vous cherchez.

J’ai beaucoup aimé l’attention portée au championnat. Les épreuves sont nombreuses et variées, les tracés sont intéressants, particulièrement pour les courses sur terre, et les deux grandes épreuves finales sont très réussies. Je trouve que ce DLC est plutôt réussi et je ne m’attendais à passer un si bon moment. Voilà maintenant une vidéo de gameplay sur l’une des épreuves finales.

Forza Horizon 4 – Lego Speed Champions

ForzaSpeedHERO-hero-hero-1

Après le succès de l’extension Hot Wheels dans Forza Horizon 3, Playground Games en rajoute une couche, cette fois ci avec une extension LEGO. Oui, vous avez bien lu. Cette extension bénéficie de choix sympathiques qui la rendent digne d’intérêt, et plutôt fun.

Ici, pas de championnat. L’objectif est d’amasser des briques pour construire divers objets, voitures ainsi que votre maison. Comment amasser des briques ? En réalisant des défis. Cette fois, les défis sont très nombreux et d’une grande variété. Il vous faudra prévoir un grand nombre d’heures pour arriver au bout. Comptez 6-7 heures pour débloquer le Goliath Lego, et autant (voire plus vus les défis) pour compléter à 100%. Il y a également les courses et coup de pubs classiques pour gagner des briques assez facilement, donc tout le monde y trouve son compte.

Mais au-delà de cet aspect, ce DLC impressionne par son ambition : créer une vallée en LEGO. L’idée qui peut paraître étrange ne l’est plus au bout de quelques secondes de jeu. Traverser cette vallée où presque tout est réalisé en LEGO est juste génial. Voilà le début de la scène d’introduction du DLC pour conclure cet avis.

Voilà ! C’est tout pour cet avis complet sur Forza Horizon 4 ! Il s’agit de très loin du meilleur jeu automobile auquel j’ai pu jouer et je vous le recommande vivement. Le prochain avis complet portera sur Persona Q2 et sortira très probablement en août. En attendant, à Lundi pour un avis express sur Le Roi Lion ! 

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :