Jeux-Vidéos Pokémon

Pokémon Let’s Go : l’épisode idéal pour les débutants ! (Test : Nintendo Switch)

Bonjour ! Bienvenue dans un avis qui ne sera pas express sur le dernier né de la saga Pokémon. Pokémon Let’s Go est un épisode qui a fait polémique. J’y reviendrai dans un premier point. J’évoquerai ensuite les différences de cet épisode avec la série principale, avant de terminer sur un avis personnel sur le jeu dans son ensemble et sur le PokéBall Plus. Enjoy ! 

Niveau d’avancement : 25 heures. 7 badges. 103 Pokémon sur 153. Connectivité Go Park testée.

★★★★

Let's-Go-Pokemon-Gameplay

Un épisode polémique

Dès les premières rumeurs, avant même l’annonce, le nouveau jeu Pokémon faisait déjà polémique. L’annonce n’a pas arrangé les choses. Un énième retour à Kanto, l’absence des rencontres aléatoires, et les mécaniques de Pokémon Go, autant dire que ça ne partait pas bien auprès des fans « hardcore ». Une interview de Junichi Masuda, directeur du jeu, quelques semaines avant la sortie du jeu, n’avait pas arrangé la situation, car il faisait mention de la volonté d’attirer les joueurs mobiles, et négligeait l’aspect compétitif de la licence, ainsi qu’une grande partie des joueurs d’un âge avancé. Il a cependant rappelé qu’un jeu de la série « principale » est prévu pour la fin d’année 2019, et reprendra la suite des anciens titres, avec les combats contre les Pokémon sauvages, et l’aspect compétitif. De plus, le fameux « RPG Pokémon » annoncé brièvement à l’E3 2017 n’est pas Pokémon Let’s Go, il s’agit du Pokémon de 2019, donc il n’y a pas d’inquiétude à avoir, pour l’instant. Pokémon Let’s Go se présente comme un épisode plus accessible, un point d’entrée pour les débutants, et une aventure plus centrée sur la détente et le fun. Est-ce réussi ? Et bien, selon moi, oui ! 

Un épisode fun et accessible

Je ne m’attarderai pas sur l’histoire. C’est Kanto. 8 badges à gagner, une Ligue Pokémon à battre, une Team Rocket à mettre en déroute, on connaît. Pokémon Let’s Go commence par un choix risqué, car le Pokémon de départ vous est imposé : Pikachu, ou Evoli, selon votre version. Les fameux starters, Carapuce, Bulbizarre et Salamèche sont très faciles à obtenir par la suite. 

D’un point de vue graphique, c’est très beau. C’est l’épisode le plus abouti à ce jour, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il était possible de faire mieux. Pokémon Let’s Go donne parfois l’impression d’être une version 3DS avec des textures HD, notamment avec les animations des attaques, la présence de coupures à la place d’animations, ou le manque de fluidité des mouvements des personnages. Redécouvrir Kanto sous ce nouveau jour n’en est pas moins réjouissant, et les nouvelles capacités techniques offertes par la Nintendo Switch donnent des cinématiques inédites vraiment jolies.

Pokémon-Lets-Go-Team-Rocket-770x433

Sur le plan du gameplay, il y a des nouveautés bienvenues. Les Pokémons n’apparaissent plus aléatoirement dans les hautes herbes, mais se baladent dans le monde. Ils apparaissent pendant un certain temps avant d’être remplacés par d’autres. Certains auront une aura bleue ou rouge selon leurs tailles et statistiques respectives. Des objets permettent d’attirer davantage de Pokémon rares ou encore de les repousser. Je dois admettre que cette nouveauté m’a énormément plu, au point que j’aimerais la voir arriver dans la série principale, avec les combats contre les Pokémons sauvages. Ne pas être stoppé toutes les 10 secondes par un Nosferapti Niveau 7 permet d’avancer avec davantage de fluidité. On peut progresser plus rapidement, tout en choisissant ceux que l’on souhaite attraper. En plus, les Pokémon se baladant sur la carte donnent beaucoup plus de vie au paysage, j’ai trouvé ça plaisant.

Pokémon Let’s Go se présentait comme l’épisode visant à attirer les nouveaux joueurs de Pokémon Go dans la série principale. C’était donc inévitable, les mécaniques de Pokémon Go font partie du jeu. Vous ne combattez pas, où à de très rares exceptions près, les Pokémon sauvages. Lancez la Ball sur le Pokémon au bon endroit et au bon moment, pour l’attraper. Diverses baies sont également là pour vous aider. J’ai malheureusement trouvé la reconnaissance de mouvement parfois bancale, avec le Pokéball Plus comme pour le Joy-Con. Il faut un peu de temps pour s’habituer, et ça ne marche pas toujours. Heureusement, le jeu n’est pas avare et vous fournit régulièrement des Balls pour refaire votre stock.

Combo_02

Enfin, le jeu est accessible, vraiment très accessible. La progression est grandement facilitée. Tous les Pokémon de votre équipe progressent en même temps automatiquement. Attraper des Pokémons et faire des Combos de Capture apportent énormément d’expérience, au point que vous serez facilement 8 à 9 niveau au-dessus des arènes à la fin du jeu. Il y a également un système de bonbons gagnés en combattant et en transférant des Pokémons au professeur, permettant d’augmenter les stats de vos Pokémon. De plus, des points pour soigner votre équipe ont été ajoutés, et les indices sur les différents endroits à visiter sont plus nombreux, et pas vraiment subtils. Les nouveaux joueurs risquent d’être surpris si la difficulté habituelle des premiers épisodes de Pokémon est au rendez-vous l’année prochaine. Patience, je ne manquerai pas de vous en parler.

Dernier petit point : la communication avec Pokémon Go, et les shiny. La connexion avec Pokémon Go est rapide et simple. Rendez-vous à Parmanie, où le Parc Safari a été remplacé par le Go Park. Transférez les Pokémon de votre téléphone dans un des parcs, et il ne vous restera plus qu’à les attraper. Pour une fois, Niantic a l’air d’avoir fait un boulot propre, donc c’est bien de le mentionner. Enfin, pour les amateurs de Shiny Hunting, sachez que le taux de rencontre a été revu à la baisse pour Let’s Go : 1 sur 4096 contre 1 sur 8192 habituellement. De plus, réaliser un combo capture assez grand permet d’augmenter les chances d’apparition d’une variante shiny du Pokémon que vous êtes en train d’attraper en masse.

pokemon-letsgo-sept192018-GOPark3-1038x576

En bref : Accessible, fun, mais pas parfait.

Pokémon Let’s Go est le jeu idéal pour profiter de la série d’une manière plus décontractée. La progression est plus fluide, et les paysages sont plein de vies grâce à l’abandon des rencontres aléatoires. Cependant, ce jeu ne plaira pas à tout le monde, la faute notamment à des mécaniques Pokémon Go parfois bancales, à quelques bugs de framerate, et une accessibilité coupant tout aspect compétitif. Je le recommande toutefois franchement, même aux fans de la première heure, car il y a eu un réel travail et qu’il s’agit d’un parfait petit amuse-bouche avant l’arrivée du gros morceau, en 2019. C’est tout pour moi, à plus ! 🙂

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :