Cinéma Hall Of Fame

Lion : Avis Express

Hey ! Sur une très bonne recommandation, j’ai pris le temps de regarder un film qui était depuis très longtemps sur ma liste : Lion de Garth Davis. Ça fait deux jours, et je ne m’en suis toujours pas remis. Lion est un chef-d’oeuvre, soulevant des problèmes souvent méconnus du monde occidental, tout en racontant une histoire vraie absolument incroyable. 

★★★★★

lioncover.0

BREF RÉSUMÉ DE L’HISTOIRE

Lion raconte l’incroyable histoire vraie de Saroo Brierley. Né en Inde, il est accidentellement séparé de son frère et sa mère à l’âge de 5 ans. Livré à lui même dans une région où la langue parlée est différente de la sienne, il tente tant bien que mal de survivre aux nombreux dangers des rues, tout en gardant l’espoir de rentrer à la maison. Il finira dans un orphelinat à Calcutta, d’où il sera adopté par une famille australienne. 20 ans plus tard, Saroo entreprend une mission d’envergure : retrouver sa famille. Cette idée l’obsède, mais y-parviendra-t-il ? Et surtout, à quel prix ? 

AVIS EXPRESS

Lion est divisé en trois actes clairement distincts. Le premier acte se déroule exclusivement en Inde, où nous découvrons Saroo, les circonstances de sa disparition, et son épopée au travers de l’Inde. Saroo a 5 ans, est seul, dans une région où presque personne ne parle sa langue, et le film en tient compte, dans des scènes silencieuses, mais pleines de sens. C’est également dans cet acte que le film pointe du doigt des problèmes récurrents en Inde tels que les très nombreuses disparitions d’enfants, les kidnappings, le trafic d’êtres humains, entre autres.

Les seconds et troisièmes actes alternent entre l’Inde et l’Australie, et contiennent des sauts temporels. Je ne m’attarderai pas sur ces actes pour ne pas divulgacher, mais sachez qu’ils évoquent la prise de conscience de Saroo ainsi que la résolution de l’histoire. 

lion3

Lion est un film extrêmement bien réalisé, malgré les difficultés considérables devant être surmontées pour parvenir à raconter une telle histoire, notamment dans les deuxièmes et troisièmes actes. Recourir aux sauts temporels était très risqué, car cela influe inévitablement sur le réalisme. L’écueil aurait été de se contenter de conversations successives, mystérieusement espacées de quelques années, mais le film ne s’en contente pas. Il n’oublie pas d’évoquer le traumatisme que ces enfants vivent, et qui est bien trop souvent méconnu par les personnes ne recourant pas à l’adoption. Les enfants ne vont pas miraculeusement et immédiatement mieux lorsqu’ils sont accueillis par la parfaite petite famille dans un pays développé.

Alors que l’acte 1 prend son temps pour établir l’univers de Saroo en Inde, la suite du film parvient à l’aide de scènes courtes, mais efficaces, à nous raconter sa nouvelle vie en Australie. Avec un casting flamboyant, des dialogues réalistes et des paysages magnifiques, le film réussit à ne pas être une pseudo-fable inspirante qu’Hollywood aime produire de temps à autres pour la forme, et inclut même un regard sur les effets néfastes de l’obsession, et le privilège du mode de vie occidental, qui nous rend bien souvent aveugle face à la situation globale.

lion2

En résumé, Lion est un film à voir absolument. Soulever tant de problèmes de sociétés, tout en réussissant à raconter une telle histoire relève du coup de maître. Je le recommande vivement. A jeudi prochain pour un nouvel avis ! 🙂 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :