Gaming

Paris Games Week #2 – Zoom sur Detroit : Become Human !

La Paris Games Week, c’est fini. Il est donc l’heure de vous parler de mon coup de cœur. Detroit : Become Human bénéficiait d’une place de choix sur le stand Playstation. Pas moins de 51 écrans étaient disponibles pour pourvoir apprécier les 10-15 minutes de démo dans les meilleures conditions. Des acteurs ont même été engagés pour jouer des androïdes, pour coller au maximum avec l’ambiance du jeu. Je posterai d’abord un avis express sur cette démo que j’ai adoré, puis je parlerai des commentaires que cette démo, et le trailer montré à la conférence du 30 octobre ont pu susciter.

detroit-become-human-ps4-474d82fa

Une démo fascinante

La démo jouable était la version longue d’une bande-annonce montrée à la conférence Playstation de l’E3 2016. Vous incarnez Connor (joué par Bryan Dechart), androïde négociateur envoyé pour gérer la prise d’otage d’une jeune fille par l’androïde de la famille devenu déviant. Le déviant a déjà tué deux policiers, et menace de sauter du 70ème étage de l’immeuble et de tuer la fille. Votre mission principale est de sauver la fille. Après avoir parlé au chef des opérations de police, vous avez le choix. Vous pouvez aller directement sur le balcon pour négocier avec le preneur d’otage, ou bien choisir d’analyser les environs pour récolter des informations vous facilitant la tâche. Sans spoiler l’histoire, je peux vous dire que c’est très intense. Les choix sont très bien gérés. La limite de temps pour les choix de dialogue favorise l’immersion, et je n’ai pas vu le temps passer pendant cette démo.

C’est à ce moment que l’on se rend compte de la richesse du gameplay. Ce sont des ajouts qui peuvent paraître anodins pour les joueurs vétérans (je n’ai la PS4 que depuis 6 mois), mais par exemple, glisser le doigt sur le pavé tactile de la manette pour déverrouiller des téléphones et tablettes, ou augmenter le son d’une télévision, apporte un changement bienvenu dans les habitudes que j’ai avec la manette. On peut également noter l’utilisation du joystick droit qui au-delà de l’utilisation traditionnelle de déplacement de la caméra, permet également d’interagir avec les objets. Les 4 boutons classiques servent quant à eux à déterminer les choix, comme dans beaucoup de jeux de ce genre.

detroit-become-human

D’un point de vue technique, c’est presque parfait. Le jeu est très fluide, les animations sont bonnes. Le seul problème que j’ai eu est avec la caméra, parfois trop rapide dans ses mouvements, et provoquant un flou assez bizarre. Mais c’est très léger et n’empêche en rien de jouer, et on s’y habitue très vite.

En bref, une des plus grosses sensations de cette Paris Games Week, au vu du succès qu’à eu le stand. Le jeu a enfin une fenêtre de sortie : Printemps 2018 !

Avis express sur la conférence Playstation du 30 octobre : trop de violence ?

Suite à la conférence Playstation du 30 octobre. De nombreux commentaires ont émergé au sujet du caractère dérangeant et violents de 2 nouvelles bande-annonces : The Last Of Us Part 2 et Detroit : Become Human. Les voici.

 

Ces deux trailers font effectivement état de deux types de violences différentes. Dans l’un, la violence d’un père sur sa fille. Dans l’autre, de la torture pure et simple. Le fait que ces bande-annonces aient choqué est parfaitement compréhensible, de même que le fait que certains joueurs souhaitent s’éloigner de ce genre de jeu. C’est ce qui fait l’attrait du jeu-vidéo. Il y en a pour tous les goûts.

Personnellement, j’a choisi de voir ça comme une volonté de réalisme. Le monde n’est pas tout rose. La torture, les violences domestiques, sont des choses qui existent et que l’on ne peut ignorer. Les limites d’âge sont là pour informer de ce que l’on risque de voir dans un jeu. Je ne crois pas que les développeurs puissent faire réellement autre chose. La responsabilité n’est pas la leur sur ce point, que cela plaise ou non. Pour ce qui est de la violence en soi, si elle n’est pas le principal sujet, la raison d’être de l’histoire, mais qu’elle est intelligemment dosée à des fins de réalisme, j’estime personnellement qu’il n’y a pas de problèmes. Après, je peux comprendre que l’intégration de scènes très violentes dans les bande-annonces pour un effet « sensationnelle » puisse déranger. Mais bon, c’est une stratégie commerciale qui fonctionne parce que regardez, on en parle.

En bref.

Detroit Become Human est ma plus grosse attente pour 2018. Le jeu s’annonce comme un voyage émotionnel et narratif des plus fascinants. Ce type de jeu ne s’adresse pas à tout le monde certes, mais MOI, J’AI HÂTE!

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :