Cinéma

Tu ne tueras point : Avis, critique.

hacksaw-ridge_banner

Bonjour ! J’ai enfin eu l’occasion de regarder le film Hacksaw Ridge (Titre français : Tu ne tueras point), réalisé par Mel Gibson et récompensé aux Oscars. Il y a beaucoup de choses à dire sur ce film, je tâcherai d’être concis.

Une incroyable histoire vraie

Beaucoup de films actuels se disent inspirés d’histoires vraies « incroyables ». Soyez sûrs d’une chose, pour Hacksaw Ridge, c’est bel et bien le cas. Le film raconte l’histoire de Desmond Doss, un américain décidant de s’engager dans l’armée pendant la Seconde Guerre Mondiale. Seulement, ses convictions lui interdisent de toucher à une arme. Il ne souhaite pas semer la mort, mais sauver des vies en tant qu’infirmier. Le problème est que l’armée ne l’entend pas de cette oreille. En refusant de porter une arme, Desmond Doss va à l’encontre des ordres de ses supérieurs hiérarchiques, et risque de lourdes sanctions. De plus, ses convictions sont très mal vues par ses compagnons de l’armée, et Desmond sera fortement malmené. Il finira par pouvoir aller sur le champ de bataille en tant qu’infirmier, et sans armes. Alors que personne ne pariait sur sa survie, Desmond est devenu l’un des plus grands héros de cette guerre en mettant à l’abri, sans aide et un à la fois, plusieurs dizaines de blessés.

la-et-mn-hacksaw-ridge-review-20161028

Un dilemme, au-delà des convictions.

Au-delà de la seule religion chrétienne, et des religions en général, de nombreux mouvements de conscience prohibent toute forme de violence, et particulièrement d’ôter la vie d’autrui. Cependant, comment rester fidèle à ses convictions face à un tel déchaînement, de part et d’autre du conflit, de violence et de barbarie ? C’est là le fil conducteur du film. La foi et les convictions de Desmond Doss seront mises à rude épreuve, autant lors de l’entrainement que sur le front. C’est un dilemme très intéressant, et très prenant. On se prend plusieurs fois à se demander ce que l’on ferait à sa place, sur le front. En cela, je pense que le film atteint clairement son objectif.

Aspect technique : un film en 2 parties, avec un problème de rythme.

Le principal défaut d’Hacksaw Ridge est qu’il prend un peu trop de temps selon moi à entrer dans le vif du sujet. C’était une conséquence inévitable tant il y a de choses à raconter. Cela entraîne un problème de rythme. Le film prend beaucoup de temps avant de passer à la guerre, malgré des sauts dans le temps négligeant quelque peu les relations entre personnages. Après un début hésitant, le rythme du film s’arrange lors de l’arrivée de Desmond Doss à l’armée. J’ai cependant été très surpris par la rapidité de la conclusion du film. Les scènes de guerre sont tellement prenantes par leur réalisme que l’on ne s’attend pas à une conclusion si courte. On a donc un film en 2 parties diamétralement opposées : AVANT et PENDANT la guerre.

MV5BMTQyNzMyMmEtOWRiZi00YWZlLTk1MWYtYWFhOTQxNDA4NWE4XkEyXkFqcGdeQXVyNTY0MTkxMTg@._V1_

EN BREF : Un grand film, et une incroyable histoire vraie.

Malgré ses quelques problèmes de rythme au début, je ne peux que vous conseiller ce film, tant les scènes de guerre sont impressionnantes de réalisme. Je vous invite également à regarder ce film, pour vous faire un avis sur le dilemme auquel fait face Desmond Doss, le soldat sans armes. Mel Gibson signe ici un film très prenant qui pose des questions inédites au-delà des convictions. Donnez-lui 2 heures de votre temps, vous ne le regretterez pas.

8/10

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :