Cinéma

Gardiens de la Galaxie Vol.2 : Changement de rythme.

Enfin une nouvelle critique cinéma ! J’ai pu aller voir le dernier né des studios Marvel : Gardiens de la Galaxie, volume 2. Ce film impose une nouvelle atmosphère, même si l’essence de ce qui a permis le succès du premier opus est toujours là. Ce film est drôle, divertissant, vraiment fascinant, et laisse même une place assez surprenante à l’émotion. Certains aspects du film posent quelques questions sur l’avenir de la franchise Marvel, et méritent que l’on s’y arrête. On va commencer par les points positifs, pour terminer par quelques remarques personnelles.

Toujours aussi fun

Le premier volume des Gardiens de la Galaxie s’était démarqué par son humour différent des autres films Marvel. On avait affaire à des bandits, pas des super-héros. Cet humour est encore très présent dans le volume 2, et se démarque encore plus. Sans être choquant, on sent une influence « très légère » de Deadpool et Logan. Evidemment, je vous arrête tout de suite, on est à des millénaires de ces 2 films en termes de vocabulaire, mais je ne me rappelle pas avoir entendu des mots comme « merde » ou « bâtard », et des blagues pipi-caca dans d’autres films du Marvel Cinematic Universe. Bref, passons. Ce film est très drôle, la scène d’introduction, qui apparemment a nécessité presque 2 ans de tournage en séparé, est à mourir de rire. C’est un vrai plaisir de retrouver l’humour propre à chaque personnage. ET, chose qui m’avait vraiment dérangé dans Civil War, l’humour est bien dosé, et permet de rendre, notamment dans les scènes de combat, le film légèrement plus crédible.

guardiansofthegalaxy2-babygroot-detonator1

De vrais points positifs

D’un point de vue visuel, c’est un sans faute. La 3D ne fait pas mal aux yeux, on a un vrai travail de photographie, notamment sur les paysages des différentes planètes visitées.

Ensuite, la musique est toujours aussi géniale. Je vous conseille de ne pas écouter l’album qui est disponible sur Internet, et de découvrir les « hits » dans le film.

Enfin, et c’est suffisamment rare pour le mentionner, le méchant est bon ! Mis à part Loki, le système de l’alter-ego maléfique en guise de méchant Marvel ne fonctionnait pas (voir Doctor Strange, Iron Man, Hulk, etc.), et le charisme était absent. Ici, on a un méchant surprenant, dont on devine certes rapidement l’identité, mais qui va réellement donner du fil à retordre aux héros.

Un léger changement de rythme, et quelques préoccupations

Gardiens de la Galaxie Vol.1 a cassé les codes des films Marvel et des films de Super-Héros en général, et c’est la raison principale de son succès. Ce film a présenté des personnages atypiques, auxquels on pouvait pourtant s’identifier bien plus facilement qu’à des personnages « superficiels » comme Thor ou Captain America. Dans Gardiens de la Galaxie, à la place des super-héros, on découvre des anti-héros qui se retrouvent à sauver tout le monde, car ils n’ont pas vraiment d’autre choix. A la fin du 1, ils décident de rester ensemble, car ils sont les seuls à pouvoir se supporter.

gallery-1486478080-guardians-of-the-galaxy-vol-2-ayesha

C’est là que se pose la principale difficulté du volume 2. La rencontre des personnages, chacun venant d’un horizon différent, avec son histoire et ses problèmes, avait permis de lancer le premier film de la plus belle des manières. La suite a donc dû trouver un élément moteur à son histoire. Là où le film original bénéficiait d’un entrecroisement d’histoires propres à chaque personnage, la suite se focalise clairement sur StarLord. On a quelques développements pour certains personnages, mais rien de bien concret, du moins à l’échelle du film. C’est comme si le film peinait parfois à trouver son rythme.

Un réel impact sur le MCU ? (très léger spoiler)

Généralement, après un film Marvel, on ressort en se disant : « Wow, ils ont planté le décor, à la fin, pour tel film ». Là, à part quelques subtils indices à la fin, les répercussions sur l’univers cinématographiques sont légères, voire absentes. Les seules informations officielles sont qu’Avengers : Infinity War, a lieu 4 ans après Gardiens de la Galaxie 2. Ma seule impression est que Gardiens de la Galaxie 2 nous offre un groupe apaisé. Dans le premier film, leur unité est créée par la nécessité. L’impact émotionnel des événements du second film a clairement rapproché les personnages, ce qui les rends encore plus attachants. On peut supposer qu’un groupe à la cohésion forte rencontrera des Avengers encore meurtris par Civil War, ce qui pourra donner lieu à des interactions intéressantes.

EN BREF : Allez le voir.

Gardiens de la Galaxie vol.2 est une très bonne suite. Elle emprunte les bons éléments du premier opus pour les réintégrer dans une nouvelle atmosphère. Le film peine à trouver son rythme par moment, mais cela n’influe pas du tout sur la qualité. Gardiens de la Galaxie reste de très loin ma franchise préférée du MCU pour l’instant. Prochaine étape : Spider-Man en juillet !

17/20

N’hésitez pas à vous abonner si vous utilisez WordPress, ou à me suivre sur Twitter @htxblog

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :