Cinéma

Kong : Skull Island (Avis)

J’ai adoré le film Godzilla de 2014. Quand j’ai appris qu’un univers cinématographique tournant autour des « Kaiju » (comprendre « grands monstres ») allait voir le jour, j’etais très heureux. Kong : Skull Island est le premier film de cette tentative d’expansion de l’univers créé par le film Godzilla de 2014. Alors qu’est-ce que ça donne ? 

Un bon film de monstres

Contrairement au film de 2014, où Godzilla brillait par son absence, Kong est introduit dès le début du film. On comprend tout de suite que le personnage principal du film, c’est lui. Le film se déroule en 1973. Une équipe de scientifiques vient de découvrir l’existence d’une île non répertoriée, entourée par un cyclone perpétuel. Ces scientifiques, escortés par des explorateurs, une photographe (Brie Larson) et des militaires, ils s’engagent sur l’île du crâne, et vont se heurter à la population locale, et notamment à son Roi. 

Niveau histoire, ça se tient. Le début est cependant un peu rapide à mon goût. Sans spoilers, je dirai juste que l’equipe se retrouve séparée en groupes, qui chercheront à rallier le Nord de l’île en un seul morceau, là où une équipe de ravitaillement est censée venir les chercher dans 3 jours. Chaque groupe va alors découvrir l’île à sa manière, et en percer les premiers mystères par des informations distribuées au compte-goutte. 

Kong : Cliché Island, ou Apocalypse Now Island

Le principal défaut du film réside dans un  manque d’originalité. Le film se passe à la fin de la Guerre du Vietnam, les références à Apocalypse Now paraissaient donc évidentes. Mais la, on est clairement dans l’excès de clichés. Aucun trait de caractère ne permet de distinguer clairement les personnages. Certains sont même inutiles à l’histoire. Le problème est que les personnages sont un peu trop classiques à mon goût. J’aurais personnellement souhaité que le film prenne davantage de risques à ce sujet, ce qui aurait permis de diversifier les dialogues, qui peinent à se détacher de ce que l’on entend dans beaucoup de films. Cet aspect ternit le potentiel de l’histoire.

En bref 

Kong : Skull Island est un bon film de monstres, à la photographie parfois hesitante avec des scènes d’actions à couper le souffle. Le film entre un peu rapidement en besogne à mon goût, et aurait grandement gagné à développer l’histoire de ses personnages, surtout en vue d’une extension en univers cinématographique. Attention toutefois : trop de clichés et un humour parfois bancale ternissent l’histoire, qui avait pourtant du potentiel, c’est quand même King Kong ! 

6,5/10 
PS : Qui dit univers cinematographique dit : on reste après le générique ! 😉 (Comptez 6-7 minutes d’attente).

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :