Gaming Hall Of Fame Pokémon

[TEST] Pokémon Soleil (3DS)

Le dernier Pokémon auquel j’ai joué est Pokémon Perle. Oui, ça remonte loin. Je n’avais pas spécialement prévu de jouer à un nouveau jeu Pokémon un jour, mais quand la semaine dernière, j’ai acheté sur un coup de tête (Merci le Black Friday), une Nintendo 2DS avec Pokémon Soleil préinstallé, je m’attendais à être franchement surpris. Et bien le mot est faible. Pokémon Soleil a ses défauts, mais dans l’ensemble, c’est très bon. Ce jeu méchamment teasé depuis un an a excédé mes attentes. Voilà mes impressions après une vingtaine d’heures de jeu.

La région d’Alola

Comme dans chaque nouveau jeu, le joueur est dans la peau d’un personnage qui vient d’arriver dans la région. Ici, Alola a le mérite d’innover en proposant quatre îles. Le joueur débute sur l’île de Mele-Mele, de taille moyenne. L’endroit est très clairement calqué sur Hawaii, avec des vacanciers, des gens bronzés, tout le monde en short, et j’en passe. Chaque île a sa particularité, et sans spoiler, elles ne sont pas toutes paradisiaques. Le fameux Pokédex (ou Motisma-dex, une très bonne idée pour les débutants, j’y reviendrai), est lui-même divisé en 4, car on trouve des Pokémons différents sur chaque île.

welcome-to-alola

Des nouveaux Pokémons

Pokémon Soleil et Pokémon Lune célèbrent les 20 ans de Pokémon. Pour un tel anniversaire, la 7ème génération de Pokémon s’est dévoilée. Comptez une bonne soixantaine de nouveaux Pokémons, qui viendront s’ajouter aux Pokémons de toutes les autres générations, on ne sait jamais sur lequel on va tomber, ce qui enlève un certain côté répétitif que j’avais noté dans les anciens jeux. Pour ce qui est de la nouvelle génération en soi, on pourra toujours reprocher un manque d’idées. C’est sûr qu’à bientôt 800 créatures, être original devient de plus en plus difficile, d’où certains résultats assez bizarres. Je ne nommerai que le trousseau de clés, le château de sable, l’ancre de bateau, et le dragon rasta aplati. Mais bon, certains sont très bons, comme Rocabot, Manglouton (qui ressemble vraiment à Donald Trump), Mimiqui, et bien évidemment les 3 starters. #TEAMFLAMIAOU

1462882083-14628819371682

Non, je ne parlerai même pas des noms, tout le monde sait qu’ils ne sont pas terribles. Par contre, il y a les formes régionales, très bonne idée pour combler le manque d’originalité, pour un résultat acceptable, à deux exceptions près : Triopikeur et Persian. Je vous laisse admirer.

Le Motisma-dex

Dans ce jeu, le Pokédex est possédé par le petit Pokémon Motisma, et a plein de nouvelles fonctions, pas forcément très utiles mais intéressantes. La carte est intégrée, et l’endroit où le joueur est censé se rendre est indiqué sur la carte. Motisma en profite en plus pour donner son avis sur toutes les situations, encourager le joueur et lui rappeler où il doit aller. Une idée très sympa.

rotomdex

 

 

L’histoire

Je ne vais pas m’attarder là-dessus pour ne pas spoiler, mais sachez juste que c’est très intéressant, et avec de bons rebondissements. Pour ce qui est des personnages, Tili est insupportable, le professeur Euphorbe fait beaucoup trop de (mauvais) jeux de mots, mais tous les personnages sont très attachants et ont un réel apport dans l’histoire.

A chaque jeu, sa Team. Cette fois, c’est la Team Skull. Une bande de racailles qui volent des Pokémons. Je n’aurai qu’un seul truc à dire, c’est que les traducteurs de la version française auraient dû assumer leur bêtise jusqu’au bout. Autant leur faire dire directement « Wesh », parce que « Oush »..

Je ne m’attarderai pas sur la fondation Aether, qui est un élément central de l’histoire. Je dirai juste que cela apporte un côté sombre inédit. Après, c’était peut-être déjà le cas dans d’autres jeux récents, mais je ne les connais pas.

team-skull

De bons changements

Ce jeu apporte son lot de changements bienvenus, qui ont évité de se retrouver face à la même dynamique de jeu, qui commençait à s’essouffler avec le temps. Voilà les principaux :

  • Pas d’arènes, pas de badges, mais des épreuves, sortes de rites initiatiques à passer pour pouvoir avancer dans la région.
  • Les capacités Z, grande nouveauté de ce jeu, apportent un nouvel élément bienvenu au gameplay des combats.
  • Fini les CS qui encombrent les capacités des Pokémon car on ne peut pas les supprimer. Appelez une Poké-Monture, et elle fera le job !
  • Le fait que le jeu soit centré sur l’élevage. Avec la Poké-Détente, il faudra s’occuper de ses Pokémons, les chouchouter en quelque sorte, et après chaque combat !
  • Je sais que c’est le cas depuis longtemps, mais c’était le premier jeu Pokémon en 3D auquel je jouais, et c’est franchement génial.

Quelques problèmes

J’ai été très sympa avec ce jeu pour l’instant, mais là je vais moins être tendre. Ce jeu a son lot de défauts, parfois assez énervants.

  • Un monde ouvert, seulement en apparence

C’était une des caractéristiques des anciens jeux. A quelques exceptions près, on pouvait aller partout. Ici, le chemin est pavé à l’avance, on est presque obligés d’aller d’un point A à un point B, très souvent dans une simple ligne droite. Les endroits où le joueur n’est pas censé aller, du moins pas « tout de suite », sont bloqués par des Pokémons, des gens, des barrières. Le jeu en devient presque trop simple, et c’est assez frustrant. Après, ça plaira aux plus jeunes, Pokémon étant fait pour tous les âges.

  • Trop simple ?

Recevoir le Multi Exp (outil qui entraine tous les Pokémons de l’équipe sans les faire combattre, en partageant l’expérience) dès le début m’a beaucoup surpris. L’entrainement devient du coup très simple. Après, libre à vous de l’utiliser ou non.

  • Les limites de la console ont été atteintes.

Pokémon Soleil est très beau, mais Pokémon Soleil a parfois du mal à suivre le rythme. Certaines scènes très rapides et très détaillés trahissent le fait que les limites de la console ont probablement été atteintes. J’ai noté assez souvent des pertes de fluidité dans l’image, sans compter les temps de chargement étonnamment longs. Mais dans l’ensemble, c’est supportable, et ne gâche pas le plaisir de jouer.

  • TILI

IN – SUP – POR – TABLE.

tili-sl

Début des quêtes annexes

Je suis rendu un peu après la Ligue Pokémon, et j’ai l’impression de n’être qu’à la moitié du jeu tant il reste de choses à faire. J’ai commencé la quête annexe des Ultra-Chimères, éléments centraux de l’histoire du jeu. Entre le rassemblement de Zygarde, l’Arbre de Combat, le club Hano-Hano, et j’en passe, j’en ai encore pour un moment. Et c’est tant mieux. Je posterai peut-être une deuxième partie à ce test, quand j’aurai un peu plus avancé.

EN BREF

Un très bon jeu Pokémon, très original avec une histoire des plus intéressantes. Je ne peux que vous le conseiller. Si on fait abstraction des quelques défauts, on passe un très bon moment. Faire un jeu encore plus poussé graphiquement pour l’année prochaine semble par contre peu probable, à voir…

VERDICT :

C’était ma première critique de jeu-vidéo, je ne pensais pas du tout la faire sur un Pokémon, mais bon ce jeu est très sympa. N’hésitez pas à me donner votre avis. Le prochain test portera sur Super Mario Maker 3DS. Pour les jeux PC, il faudra attendre un peu, trop de boulot, et il m’en faut un nouveau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :